Les salariés de T-Mobile décrochent la représentation syndicale dans le Connecticut

20. Juli 2011: Hamden, Connecticut – Les techniciens de la firme de téléphonie mobile T-Mobile USA, dans l’État du Connecticut, aux États-Unis, ont aujourd’hui voté en faveur de la représentation syndicale par le syndicat Communication Workers of America (CWA-TU).

Le scrutin était de 8-7 en faveur de la représentation CWA-TU, avec un bulletin de vote contesté, celui d’un partisan du syndicat qui avait récemment été transféré dans l’unité.

Les techniciens du Connecticut sont les premiers à voter pour la représentation syndicale chez T-Mobile USA. Alors que les opérations de T-Mobile en Allemagne, sous contrôle de la firme allemande Deutsche Telekom, respectent pleinement le droit des travailleurs de négocier collectivement, le management du groupe aux États-Unis a entrepris une campagne de tactiques dilatoires et d’ingérence systématique pour intimider les travailleurs. Les techniciens du Connecticut ont su tenir tête à ces tactiques en se mobilisant en faveur d’une représentation syndicale.

« Le CWA est fier de travailler avec les techniciens de T-Mobile et les travailleurs et travailleuses de T-Mobile à New York qui veulent s’organiser et négocier pour être représentés sur leurs lieux de travail. Ils se sont engagés pour ce qui est juste », a dit Chris Shelton, vice-président du CWA pour le District 1.

Pour sa part, Bill Henderson, président de CWA Local 1298, a déclaré : « Par leur vote, les travailleurs de T-Mobile ont tourné une page de l’histoire, en sachant faire face aux vicissitudes et en remportant la représentation syndicale qu’ils voulaient. Cela prouve la volonté des gens d’avoir un syndicat et des règles du jeu équitables. Et cela fait aussi naître l’espoir de nouveaux horizons pour tous les travailleurs et travailleuses. »

Bo Larsen, président mondial d’UNI Telecom, organisation qui représente 3 millions de travailleurs, a assisté à l’élection en qualité d’observateur, pour signifier le soutien continu du mouvement syndical international en faveur du droit des travailleurs de T-Mobile USA à une représentation syndicale. Il a déclaré : « Aucun travailleur ne doit être intimidé parce qu’il veut une représentation syndicale et des droits en matière de négociation collective. »

La semaine dernière, UNI Global Union s’est jointe à la Confédération syndicale internationale (CSI), qui représente 175 millions de travailleurs à travers le monde, au syndicat ver-di, qui représente les travailleurs et travailleuses de DT et au syndicat américain des travailleurs de la communication CWA pour déposer une plainte à l’OCDE contre DT et T-Mobile en vertu des Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales, pour atteintes aux droits des travailleurs aux États-Unis.

Lire le texte de la plainte